ENERGIES ET ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

Le puits canadien à eau glycolée

Également appelé le puits canadien hydraulique, fonctionne sur le principe de la géothermie : c’est un fluide glycolé qui va circuler dans le sol pour se réchauffer afin de transmettre ses calories à l’air en passant à travers un échangeur de chaleur à plaque.

Ce principe en plus d’être moins cher présente l’avantage de ne plus poser de problème sanitaire lié aux condensas. L’air n’étant plus en contact direct avec les eaux de condensation, il n’y a plus de risque de mauvaises odeurs ou de contamination bactérienne.
Ce principe permet en plus de supprimer la fastidieuse et coûteuse opération de nettoyage d’un puits canadien classique.
De même, il permet de supprimer la bouche d’entrée d’air du jardin en la remplaçant par une prise d’air murale directement sur la façade d’un garage par exemple.
Enfin, il possède les mêmes performances qu’un puits canadien classique pour des frais de terrassement moindres.

A la saison froide, le système permet un préchauffage de l’air froid extérieur. L’air froid arrive dans le groupe Double-flux KWL® à une température supérieure à 0 °C, le risque de givrage de l’échangeur est limité. La température de soufflage sera plus élevée et l’influence sur le rendement global de l’installation positif. Un réchauffage complémentaire n’est nécessaire qu’en cas de températures extérieures très basses.
A la saison chaude, le système permet un rafraîchissement de l’air chaud extérieur permettant ainsi une diminution sensible de la température ambiante dans le logement. Associé à la sur ventilation nocturne et aux protections solaires des vitrages, il permet dans une Maison Passive de conserver une température intérieure agréable sans avoir recours à une climatisation consommatrice d’énergie.
A mi-saison, la circulation de l’eau glycolée se fait en fonction de la température extérieure, mesurée par le thermostat. L’air extérieur est en permanence optimisé énergétiquement, ce qui permet une économie d’énergie supplémentaire, un meilleur confort et bien-être dans le logement.Une fois dépliées, les corbeilles sont mises en place l'une après l'autre par 2 pers

En clair cette nouvelle génération de puits canadien va bientôt remplacer systématiquement les puits canadien actuellement connus.

SOLAIRE THERMIQUE:

 

solaire

Un capteur solaire thermique (ou capteur hélio-thermique ou collecteur solaire ou simplement capteur solaire) est un dispositif conçu pour recueillir l’énergie solaire transmise par rayonnement et la communiquer à un fluide caloporteur (gaz ou liquide) sous forme de chaleur. Cette énergie calorifique peut ensuite être utilisée pour le chauffage de bâtiments, pour la production d’eau chaude sanitaire ou encore dans divers procédés industriels.

img_3666

installation hydro-accu combo solaire/chaudière sur plancher chauffant Variotherm. Chantier la Garde Freinet 2015.

img_3694

Installation 6 m2 sur ballon préparateur HSK 500 litres. Chantier Vidauban 2015.

Cette technologie est différente de celle des panneaux photovoltaïques, qui transforment la lumière (les photons) en électricité alors que les panneaux photovoltaïques et thermiques combinent les deux technologies.

 

Récupération des Eaux de pluie

Présentation :
L’eau de pluie est mise à notre disposition par la nature mais cette source n’est pas in épuisable. Grâce à une bonne gestion de l’eau dans la maison on évite de puiser dans les réserves des nappes phréatiques.
La composition chimique et physico-chimique de l’eau convient parfaitement à tous les usages dans la maison.

Diversités d’utilisation :
Notre consommation en eau avoisine les 135 litres par personne et par jour !
Ces 135 litres sont répartis de la manière suivante :
• Alimentation et hygiène : 47%
• Lessive : 13%
• Nettoyage : 2%
• Jardin : 5%
• WC : 33%

L’utilisation de l’eau de pluie permet une économie significative sur les postes lessive, nettoyage, jardin et wc, soit 53% de notre consommation quotidienne (environ 71 litres par jour et par personne).

D’après les règles actuellement en vigueur dans notre pays, il est interdit d’utiliser l’eau de pluie pour l’alimentation et l’hygiène. Pourtant l’eau de pluie, en dépit de la pollution atmosphérique, est souvent de meilleure qualité que celle imposée par les sociétés distributrices. Les besoins en eau de qualité alimentaire représentent environ 10 litres par jour et par personne et la dégradation lente des réserves souterraines nous amènera inévitablement à utiliser des techniques lourdes et coûteuses pour fournir une eau de qualité.

dsc_3264

mise en route d’une cuve souple à la Garde Freinet printemps 2015.

Le fonctionnement :
Dans un projet, il est important de consulter un professionnel compétant pour évaluer la pluviométrie de votre lieu d’habitation et la surface de toiture utilisable pour récupérer l’eau de pluie.
Il faut bien sûr tenir compte du nombre d’occupants de la maison pour déterminer le volume de la cuve.
L’eau des gouttières est tout simplement recueillie et stockée après un premier filtrage dans une cuve qui sera en béton ou en polyéthylène (plastique alimentaire).
La distribution de l’eau dans la maison se fera ensuite par l’intermédiaire d’une pompe dotée d’un suppresseur qui va caler l’eau stockée dans la cuve sur la pression de l’eau du réseau.
L’économie :

Ressources énergétiques

LA PHYTOEPURATION:

La phytoépuration, la solution pour un assainissement autonome et écologique

systeme_agree_aquatiris_petit

Vous connaissez la phytoépuration ?
Si vous avez un projet de construction ou si vous devez réhabiliter un assainissement défectueux, l’assainissement avec les plantes est écologique, autonome, esthétique, efficace et innovant.
Accompagné d’un bureau d’études spécifique et régional du réseau Aquatiris nous vous assistons dans la conception et la réalisation de votre projet.

AQUATIRIS obtient son agrément pour son dispositif « Jardi-assainissement FV+FH pour 5 équivalent-habitants » avec la parution au Journal Officiel le 20 décembre 2011 !

AQUATIRIS propose un dispositif d’assainissement écologique, pour l’épuration des eaux usées des maisons non reliées au tout à l’égoût.
Téléchargez : la parution du journal officiel, et le dossier de presse.

IMG_0908[1]

Installation juin 2015 à Vidauban (83).

img_4743

PISCINE ÉCOLOGIQUE

piscine-biologique

Une piscine naturelle, est une piscine sans aucun produit chimique. L’eau est filtrée au travers de plantes aquatiques qui favorisent l’équilibre de cette eau et la rendent limpide et pure, comme dans un lac. C’est une bonne alternative écologique au chlore et autres dérivés.
Elle est composée de 2 bassins : 1 pour la baignade, et l’autre pour la filtration et régénération.
Au fil des saisons l’aspect paysager change, ce qui rend le bassin agréable et relaxant.
Nous travaillons avec un partenaire  local spécialisé pour ce type de réalisation.

 

LE BETON DE CHANVRE AU SERVICE D'UNE CONSTRUCTION OU RENOVATION SAINE