Eco – Constructions neuves

Construction, d’une maison Passive en béton de chanvre sur la commune d’Ollioules ( 83 ).

ollioules

Consultez les avancements des travaux détaillés sur les livrets photos.

livret 1: du terrassement jusqu’à la pré-projection du béton de chanvre

livret 2: de la projection aux cloisons intérieures

Maison PASSIVE en béton de Chanvre sur la commune de Vidauban.

 

( présenté par BCB )

 

img_5436

 

img_4824

 

 

coût en chauffage sur l’année 2016 :

133 euros / 122 m2

Part du carbone stocké sur le materiau chaux chanvre = 8,750 tonnes
Consultez les avancements des travaux détaillés sur les livrets photos.

livret 1 : du terrassement à la charpente.

livret 2 : fermacell, réseaux, EPDM, projection béton de chanvre, frein vapeur, insufflation ouate de cellulose, pose BTC, pose menuiserie nouvelle génération.

livret 3 : VMC doule flux, terre crue BTC et béton d’argile, peinture à la chaux, carrelage, sanitaire…

CONSTRUCTION D’UNE MAISON BBC EN BETON DE CHANVRE

Principe Mixte ( Poteaux-Poutres/ossature légère intermédiaire )
250 m² shon sur 173 m² de sous sol entérré
Part du carbone stocké sur le materiau chaux chanvre = 26.5 tonnes

 

image003

Située sur les hauteurs de Périgueux, cette habitation bénéficie d’une architecture bioclimatique, et génératrice d’énergie par ses apports solaires passifs.
Les murs structurels périphériques, sont constitués de 32 cm de béton de chanvre, noyant ainsi toute l’ossature, ainsi que les gaines électriques, VMC, et plomberie à l’intérieur des murs. Des enduits de chaux sable teintés dans la masse pour l’extérieur, et sable naturel à l’intérieur RDC, viennent en recouvrement sur les murs.
Les cloisons intérieures de communication sont constituées d’une ossature bois, renfermant de la laine de bois Steico semi rigide, et recouvertes de plaques de parement en fermacell, pour renforcer l’inertie intérieure du bâtiment.
Des enduits de terre crue viennent en recouvrement des murs chauffants sur l’étage, et un plancher chauffant assure le rayonnement du RDC.
Le complexe des plafonds rampants est constitué de 10 cm de béton de chanvre projeté, et 21 cm de ouate de cellulose insufflée par le dessus, et densifiée à 55 kg/m3. La mixité des 2 matériaux assure un comportement performant en toute saison, l’inertie du béton de chanvre avec une masse de 220 kg/m3, en partie basse pour le confort d’été, et la ouate pour la thermique d’hiver sur le dessus.
Les besoins d’eau chaude sanitaire, et de chauffage sont assurés par un principe hydro-accumulation bois/solaire. Des panneaux solaires thermiques prioritaires, avec une chaudière granulés en appoint. L’eau chaude est stockée sur 2 ballons HSK de 1000 litres, assurant ainsi une autonomie suffisante et gratuite pour quelques jours sans soleil !
Une vmc double flux Aldes Deefly, assure le renouvellement de l’air.

Les résultats de l’étude thermique annoncent 30.5 Kwh/m²/an, soit 23 euros / mois pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Cette maison dépasse largement les attentes des valeurs BBC qui sont presque passives.

RESULTAT THERMOGRAPHIE DU 13 FEVRIER 2011

il n’y a pas de différence significative entre façades, avec ou sans éléments chauffants. Les ponts thermiques d’ossature bois n’apparaissent pas, de même qu’il n’y a aucun spectre visible sur la présence des murs chauffants intérieurs. Ce qui est assez surprenant, ce sont les ponts thermiques d’angle verticaux qui n’apparaissent pas (au contraire, les températures de parois sont plus faible !)

 thermographie_ir_facadeouest6

Source: CETE du Sud-Ouest – Groupe Bâtiment) et le cadre de l’intervention (« Suivi d’une construction bio-sourcée en béton de chanvre » – financement DGALN.

Dans le cadre des recherches expérimentales menées par le CETE de Bordeaux sur le comportement thermique des matériaux Biosourcés, et financées par le Ministère de l’Ecologie, cette réalisation fait l’objet en ce moment d’une campagne de mesures scientifiques.

Capteurs d’ambiance hygro, Capteurs hygrothermiques de surface et internes, station météo, thermographie, infiltrométrie, et fluxmètres seront analysés sur une année entière, afin de permettre de mesurer les différentes données en fonction des saisons.

Les premiers résultats « Hiver » s’annoncent d’ors et déja exceptionnels et très performants !! ( voir thermographie et graphe plus haut ).

272x178xdsc_0124-jpg-pagespeed-ic-9rj8wtb3c5

251x164xdsc_0120-jpg-pagespeed-ic-dtwum84bhg

249x163xdsc_0126-jpg-pagespeed-ic-st19go1qs3 146x219xdsc_0123-jpg-pagespeed-ic-il3i6de-je 146x219xdsc_0122-jpg-pagespeed-ic-9p3kfokjxp

 

LE FILM DE LA CONSTRUCTION

Consultez les livrets photos des avancements des travaux détaillés :

Livret 1 : Partie maçonnerie sous sol
Livret 2 : Partie Charpente et ossature
Livret 3 : Partie Projection chaux chanvre, murs chauffants, toiture, enduit chaux sable, plancher chauffant
Livret 4 : Suite plancher chauffant, enduit terre crue, et enduit teinté masse extérieur

CONSTRUCTION D’UNE MAISON EN BETON DE CHANVRE
Principe ossature pleine légère

 

( présenté par BCB )

 

DSC_0028

 

170 m² shob + 35 m² garage
Part du carbone stocké sur le materiau chaux chanvre = 18.5 tonnes

( les clients ont occupé la maison durant les fetes de fin d’année 2012/2013, et ont constaté une température de 18 degrés dans la chambre NORD/OUEST, sans chauffage, alors que la température extérieure était de – 5 degrés !!! ).
Le constat estival 2013: un été sec et chaud ( 32° au plus fortes journées ) et 24° à l’intérieur sous les rampants des chambres à l’étage, ( sans clim ! ). Données vérifiables aupres des clients.

CONCLUSIONS : les résultats concrets et physiques remarqués en mode occupation sur 1 an, sont nettement plus vertueux que la simultation thermique dynamique établi en amont de la construction. Ceci conforte l’intêret du comportement à changement de phase du matériau.

– Mur en béton de chanvre de 30 cm, directement projeté sur les plaques de fermacell intérieures périphériques fixées à l’ossature.
– Dalle RDC constituée d’un hérisson ventilé de calcaire et billes d’argile, chaux chanvre, chaux sable, et terre cuite en recouvrement.
– Isolation toiture en ouate de cellulose insufflée et densifiée
– Etage chaux chanvre sur plancher peuplier, et recouvert de parquet châtaignier chaulé.
– Verrière solaire passive, VMC Double flux hygro, miro-watts Aldes ( nouvelle version )
– Eau chaude sanitaire PAC thermodynamique (COP 3.8 à 7°)
– Poêle de 8 Kw, à granulés et à inertie (sans ventilation) au centre de la maison
– Menuiseries ext en châtaignier local chaulé, et aluminium sur façade Sud
– Récupération des eaux de pluie sur gestionnaire
– Etude thermique dynamique valeur BBC / 45Kw/m²/an

COURBE DES TEMPERATURES ESTIVALES ( simulation thermique dynamique ) de notre dernière réalisation de maison individuelle

Cette simulation montre 2 scénarios sur la meme maison, l’un en configuration maison ossature bois, et l’autre maison en béton de chanvre à ossature bois noyée.

courbe-comparaison-daniel
En vert température extérieure
En rouge notre réalisation en béton de chanvre
En bleu maison ossature bois classique
On remarque que la maison en béton de chanvre n’est pratiquement pas influée par la température extérieure. Ceci est du à une très bonne inertie qui évite ainsi des variations de températures. Pas plus de 24° à l’intérieur, alors qu’à l’extérieur il fait 30,3 ° !!
La petite montée en température vers 19h s’explique par le scénario de puissance dissipé par la cuisine (l’heure du repas)

Consultez les avancements des travaux détaillés sur les livrets photos.
livret photos partie 1
Livret photos partie 2
Livret photos partie 3
Livret photos partie 4
Livret photos partie 5

LE FILM DE LA CONSTRUCTION

 

LE BETON DE CHANVRE AU SERVICE D'UNE CONSTRUCTION OU RENOVATION SAINE